Le Vent sur l'arbre

Edition 2022

Programme en avant première… QUATUOR HAGEN avecJULIA HAGEN violoncelle et CHRISTIAN RIVET archiluth CÉLIMÈNE DAUDET piano CLÉMENT LEFÈBVRE piano PALOMA KOUIDER piano etLOLA DESCOURS basson CHRISTOPHE DESLIGNES organetto BENJAMIN ALARD clavicorde CHRISTIAN RIVET guitare baroque TALENTS & VIOLON’CELLES octuor de violoncellesPHILIA TRIO violon, violoncelle, accordéon MARIE-ASTRID HULOT violon et JEAN SAUTEREAU alto TRIO WANDERER…   Share on facebook Partager Contactez-nous © Le vent sur l’arbre 2021 Instagram Facebook Youtube Twitter Souscrivez à notre lettre d’information Vous recevrez ainsi quelques fois dans l’année des nouvelles de notre festival. SOUSCRIRE

Merci !!

Instagram Facebook Youtube Twitter menu Valérie et Bernard de Saint Maur. Augustin, Jean, Marthe, Paul, Pierre de Saint Maur et Pritzker (la petite chienne) du Château de Magny pour leur accueil, leur soutien et leur investissement. Accueil / organisation / billetterie : Marie Pillot, Marie-Pierre Bourlet, Matthieu Béthermin, Karina Voggel, Pascal Béthermin, Catherine de Chessé, Cécilia, Coline et Alice Baradas, Emma Quenehem, Anne Van Tiel, Loïc Alloin, Isabelle Corthay, Olivier Pornin. Technique / Régie générale : Christophe Leusiau (son), Fred Quenehem (lumière, technique) Yves Nivot (régie), Vincent Bertrand (piano). Artistes : Christian Rivet (direction artistique), Maren Gamper | Anna Bertrand, Émile Delange, Camille Rollet, Clara Védèche (Quatuor Kodama) | Raphaël Sévère | Adam Laloum | Pierre-Simon Chevry, Baptiste Gibier, Éric Lamberger, Philippe Récard, Cédric Bonnet, Benoît Sitzia (Ars Nova) | Tao Hwang | Alexandros Markeas | Maïa Bouchy, Najwa Mahli, Samuel Bonny, Virgile Baronnier (Conservatoire de musique et d’art dramatique de Nevers) | Nazanin Yalda, Silvia Cernea | Boris Borgolotto, Marc Girard Garcia, Ian Barber (Trio Zadig) | Antonin Millot, Gaspard Schlich (Duo Exode – École Nationale Supérieure de Musique de Bourgogne Franche Compté) | Louise Chalieux, Nils Bull, Louis Fatus, Quentin Rey (Ensemble Franz K.) | Victor Julien-Laférrière. Bénévoles / Chauffeurs / Logement / Montage/démontage / soutien : Hélène Dollet, Clément Béthermin, Jean-Louis Guichard, Raphaël Rabu, Robert Brancotte, Janine Béthermin, Famille Paris, Mathias Corthay, Yannick Longet, Patrick Umhauer, Alexandre Lepoivre, Hervé de Chessé, Eliane Rebatel, Yves et Isabelle Guise, Jan Tuender, Jocelyne Guérin (mairie de Luzy), Christian Pouchelet (mairie de Millay), Service technique de la ville de Luzy, Vincent Garnier & la Fête de l’accordéon, Yann Dupont, Benasser Kandoussi (Société Less), Nicolas (Lution 71). Catering, cuisine et petites douceurs : Pascal Vieillard, Béatrice Rerolle, Paul de Saint Maur, Appoline d’Été.  Merci à vous, cher public, de votre soutien, de votre présence et de votre écoute ! Merci pour leur soutien et leur aide à : Marie-Guite Dufay, Pascale Massicot, Anne-Marie Dumont, Laurent Gauvin, (Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté) | Alain Lassus, Wilfrid Séjeau, Anne Berthier (Conseil départemental de la Nièvre) | Anne Algret, Laurianne Legeay (Pays nivernais-morvan) | Serge Caillot, Marine Berthéol, Patricia Perrin (Communauté de communes Bazois Loire Morvan) | Jocelyne Guérin (maire de Luzy, Conseillère départementale), Gilles Gonin (adjoint chargé de la culture de Luzy) | Christian Pouchelet, (maire de Millay) | Vincent  Guichard, Laïla Ayache, Benoit Boutilier, Eloïse Vial (Musée de Bibracte) | Antoine Brehard, Sandrine Geslain (Caisse de dépôts) | Nicolas Brisset (Délégation régionale de la Sacem de Bourges) | Estelle Lowry (Maison de la Musique contemporaine Paris) | Dominique Baran (Conservatoire de Musique et d’Art Dramatique de Nevers) | Alain Lemerle (Cercle diogène St-honoré-les-Bains) | Monique Dérangère (La ronde des Arts) | Roger et Chantal Lamouche (AVF Luzy). France musique, Radio France | France 3 Bourgogne Franche-Comté | Spedidam | Musiques nouvelles en liberté | Maison de la Musique Contemporaine | Sacem | Caisse de dépôts mécénat | Bibracte | Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté | Conseil départemental de la Nièvre | Pays Nivernais Morvan | Communauté de communes Bazois Loire Morvan | Ville de Luzy | Commune de Millay | Château de Magny | Ecole supérieure de musique de Dijon  (Association des des étudiants de l’ESM) | Conservatoire de Musique et d’Art Dramatique de Nevers | Reso et EEASMB | Cercle Diogène | La ronde des Arts | AVF Luzy | Maison du Beuvray. Toutes les photos Share on facebook Partager Contactez-nous © Le vent sur l’arbre 2021 Instagram Facebook Youtube Twitter Souscrivez à notre lettre d’information Vous recevrez ainsi quelques fois dans l’année des nouvelles de notre festival. SOUSCRIRE

Exposition Pierre de Saint Maur

Instagram Facebook Youtube Twitter menu PIERRE DE SAINT MAUR nous ouvre la porte de sa galerie ! Pendant toute la durée du festival, avant et après concert allez visiter la galerie de peintures et sculptures de Pierre de Saint Maur. Sur place, au Château de Magny, Pierre vous accueille avant les concerts d’après-midi de 13h30 à 15h et de 18h30 à 20h30 le soir. ou sur rendez-vous au 06 50 43 78 50 Instagram Share on facebook Partager Contactez-nous © Le vent sur l’arbre 2021 Instagram Facebook Youtube Twitter Souscrivez à notre lettre d’information Vous recevrez ainsi quelques fois dans l’année des nouvelles de notre festival. SOUSCRIRE

Stage Yoga & Danse au Château de Magny…

Instagram Facebook Youtube Twitter Ce stage accompagne le festival “Le vent sur l’arbre” par des pratiques de yoga, de méditation et de mouvement dansé. Animé par Anne-Véronique Vernardet (yoga) et Dany Beltran (danse). Vous trouverez ci-dessous tous les détails concernant le stage. Attention, les places en résidentiel pour ce stage sont limitées. Programme complet (pdf) Contactez-nous © Le vent sur l’arbre 2021 Instagram Facebook Youtube Twitter Souscrivez à notre lettre d’information Vous recevrez ainsi quelques fois dans l’année des nouvelles de notre festival. SOUSCRIRE

Christian Maes à la Fête de l’accordéon

L’équipe du festival vous invite à suivre CHRISTIAN MAES en concert à la Fête de l’accordéon de Luzy Samedi 10 août à 17h au cinéma vox de LUZY Christian Maes, c’est un parcours musical incroyablement riche ! De la musique irlandaise aux musiques de l’est de l’Europe, de l’Orient à l’improvisation, d’expérimentations, de recherches de nouveautés, mais surtout d’éclectisme et d’ouverture ! À ne pas rater ! informations complémentaires sur le site de la

Enregistrement des conférences 2018

Deux conférences de Claude Hermann sont en écoute en ligne sur notre site Écoutez en ligne les enregistrement de la conférence sur le thème de l’édition 2018 du festival “Le Regard” et celle sur les “Vingt regards sur l’enfant Jésus”, de Messiaen Sur la page : DOCUMENTS SONORES

Souvenirs d’Eté

Une édition rayonnante L’édition 2018 fut pleinement estivale, solaire et chaleureuse. Pour l’ouverture du Festival, nous avions rendez-vous au théâtre municipal d’Autun. Une occasion de découvrir la façade rénovée et de goûter à l’acoustique si propice à la musique de chambre de ce théâtre à l’italienne. Avec le quatuor Van Kuijk, le public, venu très nombreux, a vécu une soirée d’intenses émotions. Si les dynamiques interprétations de Mozart et Schubert reçurent un bel accueil, la pièce contemporaine de Nishimura n’en fut pas moins appréciée. La preuve que des musiques exigeantes portées par de grands artistes sont accessibles au plus grand nombre. Mercredi, à l’église de Montaron, la coopération entre associations a permis de multiplier l’assistance au-delà des chaises disponibles. Avec ce concert de Margot Messler et Marianne Salmon (école supérieure de musique de Bourgogne Franche-Comté), organisé en collaboration avec « La Ronde des Arts en Morvan », l’initiative de conjuguer musique et exposition sur un même lieu a été plébiscité par le public. L’après-midi s’est poursuivi avec nos amis du Cercle Diogène, qui nous recevaient comme chaque année, à la salle Sidney Bechet de Saint-Honoré-les-bains. Le violoniste virtuose David Petrlik nous a convié à une excursion parmi les pièces historiques du violon solo. De Bach, Paganini, à Boulez, l’assistance a suivi avec bonheur cette histoire vivante de la musique. L’après-midi s’est achevée avec nos autres partenaires de Sceni qua non et la projection du film de Manoel De Oliveira, « l’étrange affaire Angélica » . Comme chaque soir, une heure avant le concert, nous avons pu apprécier les  « propos d’avant-concert » de Claude Hermann (journaliste et historienne de la musique). Donner des clés d’écoute et contextualiser les œuvres jouées sont apparus comme des demandes partagées par de nombreux fidèles du Festival. Le soir, l’église de Millay était pleine pour recevoir « les vingt regards sur l’Enfant Jésus » et Roger Muraro. Avec cet intime de la musique d’Olivier Messiaen, les voûtes de Saint-Maurice furent successivement balayées par des nuées colorées et d’immenses vagues sonores. Une expérience sensorielle totale, qui bouleversa le public. Nous avons ouvert la troisième journée sur les hauteurs du Morvan (Saint-Léger-sous-Beuvray). Avec nos fidèles partenaires de la Maison du Beuvray, nous avons accueilli le quatuor de clarinettes « Le Chat Perché » (École supérieure de musique de Bourgogne-Franche-Comté). En résidence dans ce magnifique lieu, cet ensemble nous avait préparé un riche programme. Le public ravi de cette introduction à une nouvelle journée a été invité à poursuivre à l’église de Millay. La chaleur caniculaire n’a pas arrêté les passionnés du piano. Nazanine Yalda et Mathilde Claude ont notamment enthousiasmé l’assistance, surchauffée par la version quatre mains du Sacre du Printemps. Cet exercice du quatre mains, plaisir partagé des yeux et de l’oreille se conjuguait opportunément avec notre thème du Regard dans la musique. Donner la parole à un compositeur et découvrir la genèse de ses œuvres, c’est le but recherché de la séquence « Entretiens ». Eric Tanguy en compagnie de Christian Rivet et Claude Hermann ont échangé pendant une heure, autour des joies et mystères de la composition. En toute simplicité et bienveillance, Eric Tanguy est parvenu à nous entretenir de la complexité et de la gravité de la création. Jeudi soir…Quel duo ! Suzana Bartal et Josef Spacek nous ont fait entendre une complicité inouïe dans chacune des œuvres. (Prokofiev, Tanguy, Brahms). Autre moment fort de cette soirée, Suzana a créé en première mondiale la composition d’Eric Tanguy, commandé par le Festival. Vendredi midi, Samuel Bonny, issu du Conservatoire de musique et d’art dramatique de Nevers, a pu exprimer son jeune talent sur le grand Steinway de concert resté pour l’occasion à l’église de Millay. Un bel après midi de musique et de culture nous attendait au Musée archéologique de Bibracte. Lors de sa conférence, Claude Hermann a explicité et illustré le thème du Festival : le regard dans la musique. Puis les équipes de Bibracte ont pris en charge le public de la conférence pour les initier aux différents projets et trésors du musée. Dans le musée reconfiguré en salon de musique, Laurence Dreyfus et Heidi Gröger nous ont offert un concert intime de musique anglaise du début XVII ième siècle. Ce magnifique duo de violes de gambe a tissé délicatement les fils du temps, créant un univers de correspondances avec les vestiges de Bibracte. Comment imaginer la prodigieuse variété des musiques produites par une seule flûte ? Il suffit de la confier à Mario Caroli, dont le souffle devient musique. Pour le public, la découverte de cet immense artiste sensible et virtuose fut une découverte. C’est sans doute dans l’exécution des œuvres les plus contemporaines que Mario Caroli a conduit le public de surprise en surprise , jusqu’à l’enthousiasme. Samedi, « L’horizon » nous a reçu à Luzy pour ce dernier concertino de midi. Belle affluence au « tiers lieu » pour entendre le marimba d’Anne Cardinaud, dont une création originale de l’artiste . Retour à l’église de Millay et saut dans le temps, avec « les Joueurs de Traverse », qui nous firent découvrir des pièces de la musique Renaissance. Pour conclure le cycle des grands concerts du soir à Millay, l’ensemble de violes Phantasm a fait vibrer les voûtes et le public de l’église. Musique finement ciselée, douces harmonies et résonances qui parlent aux tréfonds, laissèrent le public en état d’apesanteur. C’est la salle des fêtes de Luzy qui recevait dimanche l’Orchestre d’Harmonie de Luzy et son chef Yann Bail. Après ce beau final en musique, avec un effectif toujours rajeuni, l’association des villes Françaises (AVF) et la municipalité de Luzy nous ont conviés à un bien agréable cocktail. Ce fut encore une fois, l’occasion de riches échanges avec le public et avec la satisfaction exprimée, une vraie récompense pour les organisateurs.

Naissance du Festival

Un bel hommage à la Présidente honoraire et fondatrice du Festival L’édition 2018 du Festival s’est clôturé avec le concert de l’orchestre d’harmonie de Luzy A cette occasion Madame Anne Marie Dumont, élue au Conseil Régional nous a assuré du soutien de la Région dans le développement de notre projet culturel. Anne Marie Dumont s’est aussi exprimée en tant que membre de l’équipe qui participa à la naissance de notre manifestation. Elle a rendu un bel hommage à Madame  Hélène Dollet fondatrice de notre association. Madame le Maire, chère Jocelyne, Madame la Présidente, chère Hélène, Mesdames, Messieurs, chers amis Ce 17° festival s’achève et de belle manière. Par un concert de l’Harmonie Municipale de Luzy. Je suis ravie de le partager avec vous. Le temps passe vite… Du 4 au 11 août 2002, la toute jeune association « Eté Musical en Sud Morvan » organisait son 1er festival de musique classique dans les églises romanes de Ternant, Sermages, Poil et au château de Poussery à Montaron. Et, j’avais le privilège, de participer à cette belle aventure, en tant que membre du bureau. L’objet de cette association, était d’assurer, l’organisation de festivals de musique classique, dans les églises romanes du Sud Morvan. Allant, du canton de LUZY aux cantons de Fours et de Moulins-Engilbert. Ce 1er festival avait accueilli 371 personnes… …Un grand merci à nos familles et amis….Afin de le rendre plus attractif, nous y avions ajouté un volet patrimoine. Nous proposions des visites guidées, destinées à faire découvrir l’histoire de la commune qui nous accueillait. Le guide n’était autre qu’Hélène bien sûr, un guide référencé aurait mis à mal nos finances. Ces ballades initiatiques et sympathiques, ont connu un franc succès. Nous allions d’églises en églises, de monuments classés en site remarquable : la grande halle des maîtres verriers de Fours, la chapelle St Michel à Rémilly avec sa source de dévotion et bien d’autres….Cette itinérance nous a parfois réservé quelques surprises, je pense au concert du Prieuré de Commagny. Il faisait chaud ce soir-là et les instruments se désaccordaient rapidement. Mais les musiciens, imperturbables égrenaient les fausses notes avec autant d’allégresse que si elles avaient été justes. C’était terrible……Les spectateurs s’éclipsaient les uns après les autres. … Après l’entracte nous étions seuls…. Il y eu aussi de beaux et riches moments :les concerts de clôture au château de Poussery étaient de ceux-là. De merveilleux et talentueux artistes. La magnificence des lieux alliée à la pureté de la musique ou l’inverse, faisaient de ces concerts de purs instants de grâce, Ces instants, qui vous font dire « ô temps suspends ton vol, et vous heures propices suspendez votre cours…… » Dussè-je mettre à mal votre modestie, chère Hélène, je ne peux pas ne pas évoquer, la naissance de cette association atypique en Sud Morvan. Il fallait faire montre d’audace, pour proposer des concerts de musique classique dans des lieux aussi insolites et sur ces territoires éloignés de l’offre culturelle. Mais vous l’avez eue cette audace Hélène, cette persévérance, cette ténacité qui font qu’aujourd’hui je retrouve ma p’tite assos transformée en une dynamique et brillante association avec son festival « le Vent sur L’Arbre » avec le rayonnement et la notoriété que nous lui connaissons. Je ne peux que m’en réjouir et vous féliciter vivement Je ne vais pas m’attarder sur la programmation de votre festival qui, comme à son habitude, fait la part belle aux artistes de renom. Je soulignerai cependant, la créativité qui vous anime avec cette année, la coopération avec les conservatoires de Besançon et Chalon-sur-Saône. Un nouveau partenariat est mis en place avec l’association et le festival « la ronde des arts en Morvan » pour un regard artistique autour de la peinture et de la sculpture. La Région, est attentive et à l’écoute de telles initiatives. Depuis 17 ans elle vous assure de son soutien indéfectible. Elle est votre partenaire privilégié. L’équipe réunie autour de M.G. Dufay, à, à l’heure, où de nombreuses collectivités revoient leurs crédits à la baisse, décidé de sanctuariser le budget culture. Votre subvention a même été revue à la hausse. Pourquoi cet engagement ? Pour construire notre belle et grande Région, nous nous devons de lutter contre les inégalités et consolider tout ce qui nous permet de renforcer les liens qui nous unissent, la culture est l’un de ces vecteurs du vivre ensemble. Nous en avons fait, l’un de nos engagements de campagne…. La culture, qu’elle soit musicale ou autre, participe à notre épanouissement, au développement de nos connaissances, elle est fédératrice et crée du lien social. Mais, la culture, n’a de sens que si elle est partagée. Ce festival en est un parfait exemple. Félicitations et un très grand bravo à tous pour cette 17° édition. Je vous remercie et m’efface, pour laisser place à la musique.

Thibaut Trosset à la Fête de l’accordéon

L’équipe du festival vous invite à suivre THIBAUT TROSSET en concert à la Fête de l’accordéon de Luzy Samedi 11 août à 21h au cinéma vox de Luzy informations complémentaires sur le site de la [wp-svg-icons icon=”link” wrap=”i”] Fête de l’accordéon